Le PLUi pour des nuls qui acceptent de dialoguer avec une intelligence artificielle (ChatGPT)

Qu’est ce qu’un Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) ? Le PLUi est un document d’urbanisme à l’échelle intercommunale. Le PLUi, avec un petit «i» pour une grande cause, diffère de son ancêtre le Plan Local d’Urbanisme (PLU). Un PLU ne concernait qu’une seule commune tandis qu’un  PLUi s’adresse à un ensemble de communes regroupées au sein d’une même structure intercommunale.

I-A quoi sert un PLUI

A priori  il doit permettre d’améliorer la qualité de vie, le bonheur des citoyens. Mais pour s’en assurer il faudrait consulter un PLUi et faire face à un déluge d’informations souvent indigestes. Le PLUi est fréquemment  perçu comme la compilation assommante de règles en matière d’urbanisme dont on ne comprend pas la portée. En outre la terminologie utilisée restant habituellement absconse, nous avons préféré  ouvrir la discussion avec ChatGPT en l’interrogeant sur l’utilité d’un  PLUi.

Pour entamer la discussion avec une intelligence artificielle, rien de mieux que de commencer par une boutade. On a demandé à ChatGPT, ce qu’il pense d’un dicton inventé pour l’occasion… Après le PLUi, le beau temps ?

Et la réponse suivante a fusé… « Il semble que vous ayez fait une référence humoristique en associant le PLUi au beau temps. En effet, après avoir planifié et organisé le développement urbain grâce au PLUi, il est plaisant de profiter du beau temps pour explorer et apprécier les espaces ainsi aménagés. Le beau temps peut rendre les environnements urbains plus agréables en encourageant les activités de plein air, comme les promenades dans les parcs, les pique-niques en famille, les activités sportives et renforcer le sentiment de communauté ».

Donc un PLUi pourrait contribuer à rendre les citoyens plus heureux poursuit plein d’espoir le candide inquisiteur, mais ChatGPT dissipe brutalement l’illusion…

« Non le PLUI n’a pas pour objectif immédiat de rendre les habitants plus heureux, mais il vise à organiser de manière cohérente et durable le développement urbain sur un territoire donné. Conçue au nom de l’intérêt général, une bonne planification urbaine peut en retour, contribuer au bien-être des habitants »

Ainsi grâce au PLUi, se pourrait-il que l’on puisse vivre mieux en circulant plus facilement dans la ville? En stationnant plus facilement? En utilisant des vélos? Avec une protection accrue de l’environnement, des paysages arborés, des jardins, une coulée verte. Une pollution automobile, sonore et lumineuse réduite etc.

Et là ChatGPT entre dans le dur en déroulant tous les  avantages d’un PLUi :

« Espaces verts et espaces de loisirs : Un PLUI bien conçu peut inclure des espaces verts, des parcs, des sentiers pédestres et des aires de loisirs accessibles à tous, ce qui favorise les activités de plein air, la détente et les interactions sociales.

Accessibilité aux services et équipements : En planifiant l’emplacement des services publics (écoles, centres de santé, transports en commun, etc.) et des équipements de proximité (commerces, marchés, etc.), le PLUI peut améliorer la qualité de vie en facilitant l’accès à ces services essentiels.

Mixité fonctionnelle et sociale : Un PLUI peut encourager la mixité fonctionnelle en favorisant la cohabitation harmonieuse des activités résidentielles, commerciales, industrielles et récréatives dans les quartiers. De même, il peut contribuer à la mixité sociale en prévoyant différents types de logements adaptés aux besoins de diverses catégories socio-économiques.

Protection de l’environnement : En intégrant des mesures de préservation de l’environnement (gestion des espaces naturels, gestion des déchets, économie d’énergie, etc.), le PLUI peut contribuer à la santé et à la qualité de l’environnement, ce qui peut avoir un impact positif sur le bien-être des habitants.

Sécurité et qualité de l’environnement urbain : Un PLUI bien élaboré peut favoriser la création d’espaces urbains sécurisés, bien entretenus et esthétiquement agréables, ce qui contribue à renforcer le sentiment de sécurité et de satisfaction des habitants »

En somme, une planification urbaine réfléchie peut créer des environnements urbains plus agréables et fonctionnels qui contribueront à améliorer le sentiment de bonheur des résidents. Le PLUi est avant tout un outil qui facilite la vie communautaire. Ensuite dans sa mise en œuvre, un PLUi reste une usine à gaz.

II-Quelles conséquences pour notre quartier

Les fondamentaux de notre quartier

            Notre quartier est, d’une part, une zone mêlant harmonieusement habitat collectif et pavillonnaire, et d’autre part, une zone d’activités sportives et de loisirs à vocation municipale, avec notamment les installations sportives de la « plaine nature » Carcassonne et la piscine Yves Blanc, la promenade de la Torse, le parc du Baret-Roc Fleuri (à aménager) et la foire aux manèges installée chaque année sur le site Carcassonne. C’est aussi une importante zone de transit automobile, particulièrement sur les avenues du RICM et des Ecoles militaires et sur les voies qui y sont connectées. C’est enfin une zone de stationnement automobile, avec notamment le parking Carcassonne qui est à la fois un parking «de proximité» pour les usagers des activités sportives et de loisirs mais également un parking «de centre-ville».

Les dispositions du PLUi vont-elles entraîner un bouleversement de notre quartier ?

            Rassurez-vous, c’est non. Regardons cela en détail. En 2014, dans le cadre de la préparation du PLU actuellement en vigueur, notre CIQ avait élaboré un  «projet de quartier», réactualisé en 2021, qui définissait les principales orientations que nous suggérions pour le développement et l’aménagement de notre quartier. Grâce à une concertation alors étroite entre le CIQ et le service de l’urbanisme de la ville d’Aix, les principales dispositions de ce projet de quartier avaient été retenues dans le PLU de 2015. Le projet de PLUi qui a fait l’objet d’une enquête publique qui s’est terminée le 4 avril  fait apparaître une grande continuité avec les dispositions arrêtées dans le PLU de 2015. L’organisation d’ensemble du zonage du PLU 2015 qui définit, pour l’ensemble des parcelles du cadastre, les dispositions applicables en matière de constructibilité (densité et hauteur des constructions) ou de réservation pour d’autres usages (espaces naturels non constructibles, aménagements de voirie, implantation d’équipements divers) est conservé dans le projet de PLUi, nonobstant des différences d’appellation et quelques ajustements qui nous apparaissent pertinents. A  titre d’exemple, le terrain du parking provisoire du pont de la Torse que le PLU 2015 classe en zone constructible est désormais, conformément à notre suggestion, classée dans le PLUi en zone naturelle (donc non constructible).

            Le projet de PLUi comme l’était le PLU 2015, reste compatible avec la construction de nouveaux immeubles d’habitation dans notre quartier. Pour  l’ensemble de la ville d’Aix, il s’agit d’une nécessité si l’on veut limiter l’artificialisation des sols comme exigée par la loi Climat et résilience du 22 août 2021 et  préserver la nature. Mais les dispositions du projet de PLUi sont de nature à en maîtriser assez largement l’impact négatif sur un des quartiers les plus agréables à vivre de la ville.

            Tout en se félicitant des propositions d’ensemble du projet de PLUi, le CIQ a présenté à son sujet diverses suggestions et propositions de détail. Elles concernent notamment l’intégration de deux petites parcelles dans le périmètre du parc du Baret-Roc fleuri, l’amélioration des voies de déplacement « doux » (piétons, vélos) sur divers itinéraires (avenue des Ecoles militaires, liaison entre le parc du Baret-Roc Fleuri et le chemin d’Escracho-Pévou). Notre souhait de  développer la « zone de convivialité » située sur l’espace  Carcassonne autour du kiosque à pizza a été rappelé. Il en est de même de la nécessité de mobiliser dans les meilleurs délais les emplacements réservés situés dans l’avenue du RICM afin de permettre d’élargir la chaussée et de mettre aux normes les trottoirs pour de fluidifier et apaiser la circulation automobile.

Toutes ces demandes figurent dans la contribution déposée par le  CIQ Cézanne-Torse dans le cadre de l’enquête publique. Le texte complet transmis par le CIQ peut être consulté en suivant ce lien.. Le projet de PLUi, valable pour les 36 communes de l’ancien territoire du Pays d’Aix est disponible sur le site interactif de présentation du projet de PLUi   dont le mode d’emploi est présenté dans une publication publiée sur le site du CIQ Cézanne-Torse.

Il est enfin précisé qu’après l’avis des commissaires enquêteurs sur l’enquête publique qui sera connu en juin 2024 le projet de PLUI du Pays d’Aix sera définitivement voté par le conseil métropolitain  à l’automne 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.