Une nouvelle piste dans la Cortésine

Ce dimanche 12 septembre 2021, c’est une des propositions de notre projet de quartier qui voit le jour: celle d’un nouveau cheminement permettant de traverser à pied et à vélo le bois de la Cortésine sur sa partie haute (rive droite du Baret).

Extrait de notre projet de quartier, p20

Ce nouveau cheminement a été tracé par 150 Gadzarts de 1ere année, encadrés par une cinquantaine d’étudiants de 2eme année et les services de la Ville.

210902-plan-situation

Ils ont travaillé sur la pose d’une clôture et le tracé de la piste, baptisée “allée de la Gnasse” (travaux manuels en langage Gadzart).

210902-Affiche-eleve-A1

Le CIQ était présent afin de soutenir cette initiative en fournissant quelques douceurs aux équipes sur le terrain.

2 Replies to “Une nouvelle piste dans la Cortésine”

  1. Bonjour Monsieur,

    Pour répondre à certaines de vos allégations, le nombre d’arbres supprimés sur les 150m linéaire de cette voie verte est de moins de 10 sujets. Certains ayant fait l’objet de diagnostic phytosanitaire avant de décider ou non d’une suppression. De plus, la plupart des essences supprimées correspondaient à des espèces invasives telles que le Robinier faux-acacia, qui par son système racinaire de surface empêche la croissance d’autres espèces endémiques tels que chêne vert, buis, micocoulier, etc.. Ce serait avec grand plaisir de vous expliquer plus en détail cela directement sur site.

    Pourquoi 3m minimum de voie ? Pour faire inscrire ce projet comme voie verte qui prévoit un minimum de 3m et toute la réglementation en vigueur. Je vous invite à regarder ce lien afin de bien comprendre le sujet : https://www.fub.fr/velo-ville/amenagements/amenagements-types/voie-verte
    Si ce projet permet également de diminuer la fréquention du bois de la Cortésine dans le lit mineur de la Torse-Baret et de diminuer l’érosion des berges, il permet également à des personnes en situation de mobilité réduite de pouvoir à nouveau pratiquer ces lieux et également de proposer une alternative pour le déplacement des modes doux autre que par le RICM.

    Enfin, prétendre que des déchets, que vous précisez “végétaux”, salissent un espace de nature tel que le bois de la Cortésine montre effectivement que la compréhension des enjeux de la biodiversité dans son ensemble reste un apprentissage que l’on devrait tous entreprendre tout du long de notre vie…

    Vous invitant à continuer à échanger via ParcNaturelUrbain@mairie-aixenprovence.fr pour répondre à vos questions.

    Bien cordialement,

    Vigneau Nicolas

  2. Bonjour,
    Habitant de la Traverse Baret, j’emprunte le bois de la Cortésine presque tous les jours pour aller faire mes courses au petit centre commercial de la rue Pierre de Coubertin.
    J’avoue que je ne suis pas du tout satisfait des travaux réalisés.
    La nouvelle percée est un massacre ! Rien ne justifiait de supprimer autant d’arbres. Pourquoi une piste de 2 à 3 mètres de large, et même plus à certains endroits ? Et maintenant, des racines se retrouvent à nu, sans protection.
    Alors que la biodiversité est en effondrement, ce type de travaux est inadmissible. Il serait temps de former la jeunesse et les services de la ville au respect de la nature.
    Vous ne vous en êtes peut-être pas rendu compte, mais ce bout de forêt était la dernière forêt non exploitée autour de la ville d’Aix. On y entend un grand nombre d’oiseaux, on pouvait y rencontrer du chevreuil. Avec ce type de projet, autant vous dire que c’est du passé.
    Et je ne comprends même pas la justification de cela. On nous promet en 2023 un pont pour passer le gué sur la Baret sur le chemin initial. C’est un caprice de citadins de ne pas pouvoir attendre un an de plus ?
    Enfin, le terrain n’est même pas nettoyé. Les déchets végétaux vont rester sur place ?
    Cordialement
    Christian Marée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *