Point sur les dossiers en cours en mairie annexe le 16 novembre 2017

Notre CIQ a rencontré le 16 novembre en la mairie annexe du Val St André, Mme Hernandez, élue de quartier, et Mme Gonzalez, services techniques, afin de faire un point sur les dossiers en cours dans notre quartier. En voici le résumé:

1- Transports: le M1 ne passe plus par le cours Mirabeau ni par le centre ville depuis plusieurs semaine, en raison de travaux. Le CIQ demande à ce que le passage du M1 par le cours Mirabeau soit rétabli. La demande est transmise à M. Dalmasso, DGA Mobilité, qui confirme que le nécessaire sera fait, tout en soulignant que les travaux du BHNS et l’installation des chalets de Noël peuvent allonger les délais. D’ici là, le passage du M1 rue Cardinale avec arrêt place des Quatre Dauphins va être envisagé.

2- Avenue Préaud: un comptage sera mis en place entre le 24 et le 30 novembre afin d’établir un diagnostic sur la vitesse et le calibrage.

3- Avenue René Cassin: Mme Hernandez souligne que d’importants travaux d’assainissement ont été effectués sur cette voie, et que les services de la ville ont également pris à leur charge un problème de malfaçon de la résidence Le Chambord. En ce qui concerne la signalisation, il est précisé qu’il ne s’agit pas d’une zone 30, simplement d’une limitation de vitesse à 30km/h ce qui explique l’absence de panneaux « Zone 30 ». L’ajout d’un passage protégé supplémentaire devant la résidence Le Clos Suzanne 2 est suggérée et sera envisagée.

Plan aménagements av René Cassin présentés par la mairie le 5 septembre 2016

4- Avenue des Ecoles Militaires: il est demandé que soient repeints les 2 passages piétons à moitié effacés par les récents travaux en amont et en aval de la pharmacie du Stade.

5- Esplanade Yves Blanc: Un accord est constaté sur la volonté commune de réhabiliter cet espace situé le long de la piscine Yves Blanc, afin d’en faire un bel espace de convivialité, agréable et apaisé, qui soit à la hauteur de l’ouvrage moderne et  rénové qu’il bordera. Il est souligné l’importance de cet espace, véritable point d’entrée dans notre quartier. (photo Coste Architecture ,Montpellier).

 

6- Roc Fleuri: la cession des terrains du futur parc du Roc Fleuri est toujours en cours et non encore régularisée. La question de la prolongation du sentier jusqu’au chemin d’Escrache Pevou est également en cours, la mairie y travaille actuellement. Les travaux du programme immobilier chemin du Roc Fleuri sont également évoqués, sans qu’il soit souligné de désordre particulier ces derniers temps. Enfin, la question d’une construction irrégulière chemin du Petit Lavandou est abordée: les travaux ont été arrêtés par les services de l’urbanisme, qui suit cette affaire.

3 Replies to “Point sur les dossiers en cours en mairie annexe le 16 novembre 2017”

  1. 1 pourquoi ne pas supprimer les deux tennis et les reconstruire au val de l’arc ce qui rendrait ce site encore plus convivial
    et performant , avec une meilleure gestion

    2 possibilité assez facile ( peu ou pas de résidences ) de supprimer tout le stationnement de l’avenue des écoles militaires ( a a ghe en allant vers la ville , et même rendre la rue en fac vers la ville piétonne et / ou usage dune ‘ voiturette en continu entre 8h30 et 9h30 en continu vers le centre vile est ( et le futur TGI)

    3 RE demande la jonction parc torse vers plateau de bibemus par création d’un cheminement a en utilisant la partie gauche en montant de la carrière du Marbre Noir, beaucoup plus facile a sécuriser nécessité d’un accord de passage entre les deux propriétés du haut

    1. Cher Monsieur Galland,

      Merci pour les suggestions que vous présentez en ce qui concerne l’aménagement du quartier. Les deux premières questions que vous soulevez ont fait l’objet dans le passé d’échanges au sein du groupe de travail Urbanisme du CIQ.

      1. Il y avait antérieurement quatre courts de tennis à proximité de la place Yves Blanc. Deux ont été supprimés pour en faire un parking, supposé dédié au Tribunal de grande instance. Le CIQ s’était en son temps opposé à cette suppression, sans toutefois pouvoir l’empêcher. Les deux courts restant sont actuellement exploités avec le concours du club de tennis de la tour d’Aygosi et accueillent avec bonheur les jeunes du quartier. Ceux-ci y trouvent un lieu à proximité de leur résidence, accessible à pied, sans avoir à se déplacer (en voiture) au Val de l’Arc. Nous jugeons donc que le maintien de ces tennis est justifié et concourt à la « convivialité » de l’espace Yves Blanc, mieux que ne le ferait une extension des espaces consacrés au stationnement des voitures.

      2. L’idée de supprimer le stationnement sur le côté gauche (en allant vers le centre-ville) du boulevard des Poilus pour y créer une piste cyclable est une excellente idée. Il y a d’ores et déjà beaucoup de cyclistes qui empruntent le boulevard des Poilus pour se rendre au stade Carcassonne ou en randonnée vers le Tholonet. L’entrée en service de la nouvelle piscine va accentuer ces flux. Le CIQ a déjà eu l’occasion dans le passé de faire la proposition à l’adjoint chargé de la circulation. Nous devrions relancer prochainement cette demande, qu’il convient d’inscrire dans un programme d’ensemble de facilitation des déplacements « doux », qui est un des objectifs du projet de quartier élaboré par le CIQ.

      En ce qui concerne votre troisième proposition, elle semble tout à fait intéressante, mais elle n’a jamais fait l’objet d’un examen approfondi de la part du CIQ. Nous l’inscrirons à l’ordre du jour d’une prochaine réunion du groupe de travail Urbanisme à laquelle je suggère que vous participiez.

      Cordialement,

      Jacques Budin
      Vice-Président du CIQ
      Animateur du groupe de travail Urbanisme

  2. Je confirme les propos que j’ai exprimés lors de notre C/A du 13/11 dernier relativement aux Zones » 30″ mises en oeuvre par la Ville , avenue des Ecoles Militaires et René Cassin:
    – les travaux durent depuis une année, sont-ils terminés et réceptionnés (Ville et C.I. Q)?
    – j’ observe que la signalisation appropriée n’est pas en place: panneaux annonçant le début et la fin des zones .
    De plus , pour être efficaces, ces zones doivent être renforcées par des radars pédagogiques, annoncés par les panneaux traditionnels « Contrôle Radar »;
    Ce que j’ai décrit ci-dessus existe de façon efficace dans beaucoup de communes que j’ai le plaisir de traverser plusieurs fois par an en Languedoc-Roussillon. Ce qui est faisable et efficace ailleurs, pourquoi pas chez nous?
    Je terminerai en rappelant que je m’exprime en ma qualité de Président du Conseil Syndical du Clos Suzanne, Avenue René Cassin, et que j’estime que c’est le rôle du C.I.Q.de transmettre aux autorités municipales les souhaits des habitants et riverains du quartier. La sécurité des piétons est sacrée et l’incivisme des usagers de la voie publique est intolérable . En cas d’accident de personnes Avenue René Cassin, je ne manquerai pas d’engager, comme témoin, une action judiciaire avec toutes les conséquences qu’elle engendrerait pour les uns et les autres.
    Frank WATTECAMPS, Clos Suzanne II, Avenue René Cassin, 13100 Aix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *