Les feuilles mortes se ramassent à la souffleuse, les allergies et les migraines aussi…

La souffleuse thermique dans les parcs et jardins a remplacé le râteau et le balai. Il s’agit là pour certains, d’une aberration écologique. Une souffleuse thermique dissémine gaz d’échappement, poussières et allergies et nuit à  la fertilité du sol en réduisant le compostage des feuilles mortes dans les jardins. En plus avec un bruit équivalent à celui d’une tronçonneuse qui varie entre 80 et 100 dB, elle fait un vacarme effrayant préjudiciable pour la santé.

Bref, la souffleuse thermique qui semble souvent la meilleure amie de quelques agents municipaux et de certains particuliers serait néfaste pour l’homme et la nature. Un moindre mal, la souffleuse électrique, qui reste  moins bruyante mais tout aussi nuisible pour la régénération des sols et dans la propagation des allergies.

L’utilisation des souffleuses est réglementée par un arrêté municipal sur les bruits de voisinage, comme c’est le cas pour les tondeuses à gazon. On ne peut qu’encourager les particuliers à utiliser, à défaut des râteaux et balais, des souffleuses électriques et à respecter les horaires prévus par la législation sur les nuisances sonores qui stipule que les travaux bruyants ne peuvent être effectués que de 8 heures à 12 heures et de 14 heures à 20 heures du lundi au samedi inclus et de 10 heures à 12 heures les dimanches et jours fériés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *