Coulée verte: la métamorphose

Quelle ne fut pas la surprise des riverains du Baret de se retrouver vendredi dernier (25 septembre 2020), en l’espace de quelques heures, avec une vue plongeante vers le chemin d’accès à la coulée verte et au bois de la Cortésine ! En 24 heures, les alignements de cyprès au feuillage dense qui bordaient le ruisseau et protégeaient les habitations de tout vis-à-vis se sont volatilisés sans préavis…

En effet, cette zone d’accès à la coulée verte, souvent appelée « parking provisoire » ou « parking de délestage », redore son blason et devient l’entrée du « bois de la Cortésine ». Sa requalification est en cours, avec pour objectif la mise en valeur de cette promenade le long du Baret, dans le bois de la Cortésine, afin que ce prolongement de la promenade de la Torse soit harmonieusement intégré dans le Parc Naturel Urbain (PNU). Bien sûr, la replantation des sujets abattus qui étaient en mauvais état est prévue, comme l’atteste le plan des aménagements en cours destiné à être affiché à l’entrée de cette zone, et publié ci-dessous. L’entrée de cet espace est repensée et réaménagée « afin d’obtenir une lecture simple et sécurisante pour la déambulation piétonne »:

200930 panneau com cortésineV2

 

Une question reste toutefois préoccupante dans cet aménagement tel qu’il est présenté: celle de la sécurisation de la partie parking provisoire par rapport aux incursions des gens du voyage, qui n’ont été jusqu’à présent découragés que par des GBA (glissières béton armé). Un dispositif renforcé est-il prévu au niveau des équipements, et en particulier du portail d’entrée ? En effet, un simple portail, aussi imposant soit-il, n’a pas permis d’arrêter les gens du voyage qui par le passé n’ont pas hésité à le dégonder ou à couper les chaînes qui le fermaient pour pénétrer dans ce périmètre et s’installer, parfois durablement, sur le parking provisoire. Cela a été signalé au service concerné afin d’éviter que cela ne se reproduise, et différentes solutions techniques sont actuellement envisagées..

Ces aménagements devraient être finalisés très rapidement puisqu’ils sont prévus pour novembre 2020. Bref, un PNU dont la mise en place se fait parfois à marche forcée, par à coups et sans préavis, quitte à provoquer quelques remous parmi les habitants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *