La fête foraine 2023

Le 19/01/2023, une réunion sur la fête foraine (sonorisation et stationnement) s’est tenue au 12 rue Pierre et Marie Curie, dans le bureau d’Eric Chevalier (maire adjoint délégué à notre quartier). Etaient présents: Eric Chevalier, Saleha Mekadem (secrétaire), Clemence Vellieux (Evenementiel), Berengère Latil et Michel Pelletier (santé et hygiène), Nicolas Marguerier (Etat civil) et Bernard Emmanuelli (police municipale) pour la mairie, Michel Bailly Maitre pour le syndicat des forains du grand sud, Delphine de Guillebon et Hubert Capes pour le CIQ Cézanne-Torse

La fête Foraine 2023 se déroulera du 11 février au 19 mars. La configuration de la foire 2023 sera semblable à celle de l’an passé. En principe, en 2024, une nouvelle configuration va émerger liée à la restructuration de l’espace Carcassonne. La foire sera déplacée en direction du nord pour tenir compte du SDIS et les grands manèges seront alors positionnés derrière les tribunes du stade.

Mme Vellieux précise que l’arrêté d’autorisation de la fête foraine a été pris. Concernant la sonorisation, l’arrêté fixe la puissance maximale réglementaire des manèges ainsi que les plages horaires de sonorisation de la foire (de 14h à 20h, même le week-end). Toutefois la mairie ne vérifie pas si les forains dépassent ou non la puissance sonore autorisée et compte sur la bonne foi des forains. En cas de réclamation, la police précise qu’elle ne dispose pas de sonomètre pour évaluer un éventuel dépassement.

Mme Latil indique que la puissance sonore figurant sur l’arrêté est le niveau à partir duquel il y a un risque de lésion d’audition. Mais il existe d’autres règlementations sur les nuisances sonores avec des seuils différents.

Michel Bailly Maitre a refusé avec véhémence d’aborder les conclusions de l’étude d’impact sonore de 2020 qui avaient mis en évidence un dépassement des valeurs autorisées par la réglementation, au prétexte que le manège le plus bruyant en 2020 avait été exclu « à vie » de la fête. Il déclare cependant avoir évoqué la possibilité d’une nouvelle étude d’impact avec Stéphane Muscat. Pour conclure, M. Bailly Maitre indique qu’il y aura une réunion interne aux forains avec des «menaces en cas de dérapage». Il est prêt à  intervenir sur le terrain et à régler les problèmes qui se présenteront. On peut joindre M. Bailly Maitre directement sur son portable au 06 07 05 9945 sans passer par le CIQ.

Concernant le stationnement, M. Bailly Maitre et E. Chevalier signalent que le parking situé rue Pierre de Coubertin, à coté de la Halle aux Sports et ouvert habituellement toute l’année, sera fléché comme parking de délestage au même titre que celui de la Prairie. Le syndicat des forains a préparé un flyer (voir pj) à l’usage des visiteurs de la foire, les incitant à se garer au parking relais Malacrida, moyennant une remise de 10 euros sur les attractions. La police municipale verbalisera les véhicules en stationnement gênant.

Comme l’an passé, en cas de problèmes, Mme Vellieux conseille de téléphoner du lundi au vendredi au guichet unique 04 42 91 9768 et en we, à la police municipale 04 42 91 9111. Toutefois l’an passé, plusieurs messages laissés sur ces téléphones, en particulier au guichet unique, sont restés sans réponse. Les adresses électroniques suivantes peuvent également être utilisées en cas de réclamation:

Évènementiel evenementiel@mairie-aixenprovence.fr et vellieuxc@mairie-aixenprovence.fr

Santé et Hygiène schs@mairie-aixenprovence.fr et latilB@mairie-aixenprovence.fr

En résumé, la concertation avec les forains s’avère toujours extrêmement difficile. On peut noter une initiative positive prise par les forains sur l’usage du parking relais Malacrida. En revanche, concernant le niveau des émissions sonores c’est le grand flou. Les forains considèrent que le réglage des enceintes reste de leur seule compétence et la mairie n’a toujours pas mis en place une équipe de fonctionnaires assermentés pour effectuer des contrôles. Aborder l’étude d’impact sonore de 2020, est un casus belli pour M. Bailly Maitre. De son coté, la mairie, au regard de cette  étude pourtant réalisée par ses services, ne s’impliquera pas pour en faire appliquer les conclusions. Que faut-il penser dans ce cas, de l’utilité pour la mairie de faire réaliser une étude d’impact sonore par la Direction de la Santé, si le donneur d’ordre au final, ignore l’expertise de cette direction.

Flyer-Forains

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.