Réouverture du Cours Mirabeau à la circulation

La Provence du mardi 19 septembre 2017

COMMUNIQUE des CIQ concernant la réouverture du cours Mirabeau à la circulation

Ce mardi 19 septembre, en pleine semaine de la Mobilité, Madame Joissains Massini, Maire d’Aix en Provence, a pris la décision de rouvrir le cours Mirabeau à la circulation automobile… mais pas aux transports en commun… Adieu les lignes M1, M2, M3, chassées du cours Mirabeau et du centre au profit des voitures…

Oubli ? Erreur ? Provocation ? Ou l’expression d’une incompréhension de la demande sociale des habitants ?

Selon le site de la ville d’Aix en Provence, « dans le but d’irriguer la partie est du centre-ville, notamment ses commerces, et en particulier ceux des Trois places, Maryse Joissains Massini a décidé que le cours serait rouvert à la circulation ».

Ce raisonnement « en trompe l’œil » n’est pas recevable : En effet, « en raison des travaux sur les Trois places », les lignes de minibus ont été détournées du centre historique, puis du cours Mirabeau, depuis plus d’un an, se contentant de le contourner [M1], ou de s’arrêter à la Rotonde [M2], ou d’être coupée en deux [L21 devenue M3].

Pourtant, la circulation des véhicules, y compris des gros camions, et le stationnement, n’ont jamais cessé sur les Trois places, et les itinéraires des lignes de minibus auraient pu être maintenus, au profit de tous. Lors de tous les échanges avec la direction des Transports de l’ex-CPA devenue Territoire du Pays d’Aix, les Comités d’Intérêt de Quartier [CIQ] n’ont eu de cesse de réclamer le maintien de la desserte par les Minibus des commerces du centre-ville [cours Mirabeau, Trois places, notamment]. La capacité des diablines et leurs parcours internes au centre ancien ne remplissent pas cette fonction.

Comment oublier les engagements du PDU [Plan de Déplacement Urbain] dont les deux premiers des quatre objectifs sont : « Rendre les transports en communs plus performants et plus attractifs », et « Réduire la place de la voiture » ?

Comment ignorer les taux de pollution sur le territoire qui dépassent les normes européennes en vigueur et qui sont telles que le Conseil d’Etat a sommé le gouvernement d’agir avant le 31 mars 2018 ?

Demain, après-demain, bientôt, à la faveur de la réouverture du cours Mirabeau à la circulation, les transports en commun vont réintégrer leurs anciens parcours, et la voiture sera écartée de façon durable. Sa disparition a contribué à créer un espace de détente et de promenade, que ne perturbent que certains vélos et livreurs « pressés ». Parce que l’histoire le veut, parce que la population d’Aix en a besoin et le souhaite.

C’est ce que nous demandons. Si la circulation des véhicules automobiles non autorisés sur le cours Mirabeau nous semble contraire au vent de l’histoire et aux besoins, au document d’orientation que la Municipalité a fait voter, le retour et l’augmentation des transports en commun nous paraissent indispensables et urgents pour irriguer le centre-ville, donner accès à tous à ses commerces et desservir sa périphérie immédiate.

Mathieu Grizard CIQ Cuques Saint Jérôme
Marie-France Tagarian CIQ ARQG Gare
Arinna Latz CIQ Cézanne La Torse
Michel Warrot CIQ Hauts de Brunet
Jean-Yves Gélin CIQ Pasteur Tamaris
Michèle Barral Fédération des CIQ du Pays d’Aix

Posted in Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *