Minibus M1 chronique d’une disparition annoncée ?

En dépit d’une certaine inconstance dans les horaires et d’une versatilité avérée dans les parcours, la navette M1 rend de très grands services aux habitants du quartier. A ce titre ils sont très attachés à son maintien et soucieux de son avenir.

Alors, quel avenir pour le M1 ? Le C.I.Q fait le point:

Le Minibus M1 part du Val Saint André ou de la Torse et a pour terminus la Cité du Livre en passant par le Centre Ville. Depuis un certain temps d’une part son itinéraire varie très souvent à cause des travaux d’aménagement des Trois Places ou de la réfection des réseaux Rue Thiers et Place Ganay d’autre part il est considérablement ralenti par les travaux du BHNS (Bus à haut Niveau de Service) au niveau de la Rotonde, de l’Avenue des Belges et de l’Avenue de l’Europe. Dans ces conditions, il est normal que des habitants de notre quartier se soient inquiétés. Certains en ont conclu   que « le M1 était menacé de disparition ». Ce qui serait extrêmement dommageable notamment pour les personnes âgées de notre quartier qui représentent d’après l’enquête de Keolis de 2017 le tiers de la fréquentation.  Heureusement il n’en est rien.

Depuis plus d’un an, le représentant du C.I.Q. a  des contacts réguliers avec l’autorité organisatrice des Transports dépendant maintenant de la Métropole et iL assiste à de nombreuses réunions pour la mise en place du BHSN et de la nouvelle Délégation de Service Public (DSP) à l’horizon 2019. Il ressort de la préparation de cette DSP (notamment de la réunion finale du 17 octobre dernier en présence de Madame le Maire) qu’il n’y aura pas de suppression de lignes régulières ou de minibus.

Etant donné qu’il n’est pas possible de prévoir l’impact du BHNS sur l’ensemble du trafic, il est par contre prévu explicitement de faire un point avec le délégataire en 2021.
A ce moment, bien entendu, il y aura une remise à plat du réseau notamment des minibus et le  C.I.Q. devra rester vigilant pour conserver ou améliorer les dessertes 13, M1 et 110 fondamentales pour notre quartier. Il faudra aussi prendre en compte certains changements profonds dans notre secteur. Ainsi la Polyclinique du Parc Rambot doit déménager sur la route de Luynes en septembre 2019 sans que l’on connaisse la nouvelle affectation des locaux (Cité étudiante ? EHPAD ?), le marché doit retrouver son emplacement sur les places en 2020, le Centre de Secours sera mis en service en 2020 et surtout comme dit plus haut le BHNS aura des effets non prévisibles sur tous les transports publics à partir de 2019.

En attendant cet horizon 2021, le C.I.Q. va continuer ses actions incessantes auprès de la Délégation aux Transports pour améliorer le fonctionnement de cette ligne M1. C’est-à-dire pour qu’elle emprunte le Cours Mirabeau, que les arrêts Place Miollis et au bas de la Rue Emeric David soient réinstallés, que le passage par l’avenue du Val Saint André avec un arrêt soit réalisé et que si le passage rue d’Italie et rue Cardinale continue, un arrêt soit prévu Place des Quatre Dauphins pour desservir le centre ville.

Avec cette action en faveur du transport en commun, notre CIQ vise également à maintenir un environnement le moins pollué possible par les véhicules automobiles particuliers.

P. LESPINAT, Vice-Président du CIQ chargé des Transports

 

 

 

 

3 Replies to “Minibus M1 chronique d’une disparition annoncée ?”

  1. Le minibus M1 est effectivement très utile aux habitants du quartier. Son fonctionnement erratique actuel pénalise fortement nos déplacements vers le centre ville, d’autant plus que le bus n°13 ne passe plus par le cours Sextius.

    Pour quelle raison le minibus M1 n’emprunte-t-il plus le Cours Mirabeau ? Lorsqu’il le faisait – il y a déjà longtemps… – c’était le moyen le plus commode pour se rendre dans les services et commerces du centre ville.

    Si le Cours Mirabeau lui est définitivement interdit, qu’il s’arrête au moins à la Place des Quatre-Dauphins.

    Aix-en Provence le 21 mars 2019

    1. Encore plus ennuyeux, le dimanche, la navette M1 ne fonctionne pas, il n’y a donc aucun moyen , pour les personnes non motorisées de ce rendre en centre ville.

      En ce qui concerne l’interdiction pour la navette de passer sur le cours Mirabeau, la mairie se retranche derrière des contraintes de sécurité (vigie pirate)

      L’arrêt place des 4 Dauphins est une réclamation constante du CIQ, on adu mal à comprendre pourquoi cette solution n’est pas mise en oeuvre.

  2. Vous ne trouvez pas que nous sommes assez « POLUES » avec ce passage incessant dans les deux sens de voitures et autres utilitaires ,vous voulez nous ajouter un bus 🚌 sous nos fenêtres et espaces à vivre ??.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *