Le pavillon de la Torse

Cette superbe propriété qui date du XVIIIème siècle se situe au 69 cours Gambetta. Erigée sur des soubassements médiévaux, elle se dresse sur un parc d’un hectare, jouxtant le parc de la Torse.

Revenons en arrière…

Le pavillon de la Torse a été répertorié dans l’inventaire sur le patrimoine publié en 2012 par notre CIQ (site n°45, p88-89). Son emplacement a été repéré sur la carte de Cassini (1744) et au cadastre napoléonien (1848), sur lequel elle était inscrite comme appartenant à Mélanie Barlatier, veuve de M. Ravanas, propriétaire négociant.

Carte de Cassini, 1744
Cadastre napoléonien, 1848

La reproduction d’un gravure (ci-dessus, date non précisée) retrouvée à l’occasion de cet inventaire du patrimoine montre le pavillon de la Torse, à droite, à demi cachée par son allée arborée. Les lieux étaient alors champêtres et à destination agricole.

Dans un plan plus large de cette même gravure (ci-dessous), on aperçoit à gauche le dos de la ferme qui jouxtait cette propriété (le centre médical qui y est installé aujourd’hui a gardé le nom de « la Fermette »), avec son mur de clôture et ses champs alentours, allant jusqu’au devant du pavillon. On devine également la tour d’Aygosi voisine, en haut à gauche de l’œuvre.

Plus récemment, la propriété voit se construire la résidence de la Tour d’Aygosi au nord, et du Chambord au sud.

Et aujourdhui ?

Entièrement rénovée en 2005, cette propriété fut ensuite reconvertie en lieu de réception et chambres d’hôtes. Son entrée, cours Gambetta, ouvre sur une majestueuse allée bordée de platanes centenaires.

Le parc est agrémenté de statues et fontaines

Cette superbe propriété fait partie de l’histoire et du patrimoine de notre quartier, à protéger et… à admirer !

2 Replies to “Le pavillon de la Torse”

    1. Oui, c’est dommage, le matériel iconographique date un peu! Mais de récents contacts avec le propriétaire actuel laissent espérer que, dès que les conditions sanitaires le permettront , il sera possible de prendre d’autres photos in situ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *