Juste une pomme et un pinceau…

Ni fleurs ni couronnes ostentatoires sur la tombe de Cezanne en ces jours de commémoration des morts, juste une pomme et un pinceau déposés sur la pierre, on ne sait par qui.
Surprenant geste anonyme qui va  à l’essentiel.
Car des pommes, Cezanne en a peint beaucoup, presque une centaine de natures mortes représentant ces fruits isolés ou inclus dans des compositions complexes.

Il aurait dit  « Avec une pomme, je veux étonner Paris ». Pari tenu!
(rapporté par Gustave Geoffroy, in Claude Monet, sa vie, son temps, son œuvre, Paris 1922).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *