Chronique d’un accident annoncé !…

Lors de l’A.G. du CIQ il a été mentionné un point de sécurité qui inquiète les habitants du quartier, et qui avait été déjà signalé dans un précédent article: l‘absence d’un trottoir côté piscine en descendant l’avenue des Ecoles Militaires vers le Pont de la Torse.
Un choix assumé de la municipalité et annoncé dès la réunion de présentation des aménagements prévus, en février 2019 : « les piétons devront utiliser le trottoir côté pharmacie ». Depuis, une signalisation a été mise en place (panneau et barrière).
.
A l’usage cela ne fonctionne pas !
 ;
Triste illustration : ce matin (jeudi 30/01/2020, vers 9h45), un piéton, personne très âgée et handicapée, a glissé du trottoir en son point le plus réduit, il est tombé lourdement face contre terre et a été blessé au visage.
Les secours sont intervenus très rapidement et l’ont conduit à l’hôpital, il était alors dans un grand état de confusion.
Par chance aucun véhicule ne l’a percuté pendant qu’il était à terre…/.
.
Parce que les véhicules ne respectent pas la vitesse limitée,
Parce que de nombreux jeunes circulent entre la piscine et le parc de la Torse (l’accès à l’école de langues I.S. est à cet endroit),
Parce qu’enfin un simple panneau de signalisation et une barrière ne sont pas suffisamment dissuasifs,
Il est à craindre que de pareils événements ne se reproduisent.
.
 Le CIQ  a donc à nouveau alerté l’adjoint de quartier  sur ce dangereux point noir car,  au delà de l’affirmation de la  prise de conscience de ce problème, les habitants attendent des mesures concrètes pour y pallier, la seule solution acceptable à terme étant évidemment l’élargissement du trottoir.
.
Et en attendant ?
La  Provence du 01/02/20 reprend l’information:

4 Replies to “Chronique d’un accident annoncé !…”

  1. J’ai moi-même lourdement chuté exactement à cet endroit. Ce trottoir est extrêmement dangereux. Il est impératif qu’il ait une largeur suffisante, au moins 140 cm.
    De plus les voitures ne respectent absolument pas la limitation de vitesse : un radar, au moins pédagogique, serait nécessaire. Les ralentisseurs ne sont pas efficaces et, de plus, sont dangereux pour les cyclistes et les deux-roues en général.

  2. Il est impérieux de trouver une solution adéquate à ce problème avant qu’un accident encore plus grave ne survienne.
    C’est écrit et inévitable telles que se présente la situation actuelle.
    Laurence Mauric

  3. Cela confirme la nécessité de retrouver un trottoir avec une largeur décente (PMR = 140 cm).
    Ceci est ma contribution à une pétition pour modifier la situation actuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *